Le Laboratoire de LINGuistique de Nantes (LLING) a été créé en 2004 sous la forme d'une Équipe d'Accueil (EA3827) dirigée par Hamida Demirdache. Depuis le 1er Janvier 2016, le laboratoire est une Unité Mixte de Recherche (UMR 6310) CNRS / Université de Nantes, dirigée par Sabrina Bendjaballah.

Les recherches menées au LLING ont pour but de définir la capacité humaine de langage, c'est-à-dire de modéliser les représentations et les mécanismes impliqués dans la production, la compréhension et la perception du langage. Les travaux associent cadre théorique explicite et base empirique forte et variée : il s'agit d'éclairer des problématiques en linguistique formelle et la variation linguistique attestée à partir de nouvelles données issues de différentes méthodologies complémentaires (linguistique de terrain, linguistique expérimentale et corpus). 

Les langues étudiées au LLING appartiennent à des familles génétiquement et typologiquement variées :
  • langues romanes (espagnol, français, gallo, italien, portugais, roumain, sarde)
  • langues germaniques (allemand, anglais, féroïen, néerlandais)
  • langues afro-asiatiques (arabe, berbère, copte, somali, sudarabique moderne)
  • langues d'Asie Orientale (chinois, coréen, japonais).
Les activités scientifiques des membres du LLING couvrent plusieurs domaines de recherche en linguistique : phonétique, phonologie, prosodie, morphologie, syntaxe, sémantique, pragmatique, acquisition du langage et psycholinguistique. Les travaux conduits dans le laboratoire sont actuellement structurés autour de deux opérations de recherche :

1)  Formes sonores, qui regroupe les travaux du laboratoire sur la question des structures sonores avec une attention particulière portée aux interfaces phonétique, phonologie, psycholinguistique, morpho-syntaxe. Les travaux examinent la connaissance abstraite, catégorielle qui détermine les propriétés des sons de la langue et leurs relations, ainsi que leur propriétés articulatoires, acoustiques et leur perception.
►  En savoir +

2)  Structure et interprétation, qui réunit les travaux du laboratoire portant sur des problématiques en morpho-syntaxe, sémantique, pragmatique, acquisition et multimodalité. Les travaux cherchent à déterminer comment articuler les représentations (morpho-)syntaxiques avec la construction d'interprétations sémantiques au niveau de la phrase et du discours.
►  En savoir +

Dans chacune de ces opérations, les travaux se recoupent sur diverses thématiques, qui donnent lieu à des collaborations à la fois internes au laboratoire et avec divers partenaires au plan national comme international.